Pour vivre, revivre et partager
les 1eres rencontres de l’institut Bertrand Schwartz

Présentation

L'Institut Bertrand Schwartz a organisé le 26 juin 2014 une journée de débats et de rencontres autour de la participation des jeunes dans les politiques publiques d'insertion. La recherche-action collective « Agir pour et avec les jeunes sur un territoire » et les autres actions menées par l'Institut ont été mises en perspective lors de cette journée de partage, de transmission et d'essaimage d'expériences. Objectif : donner des clés aux Missions Locales pour intégrer la participation des jeunes dans leur action, de l'accompagnement au projet de territoire.

Laurent Batsch

Président de l’Université Paris-Dauphine

Jean-Patrick Gille

Président de l’Institut Bertrand Schwartz

Claire Fabre

Directrice de l’Institut Bertrand Schwartz

Conférence - La recherche-action collective

Anne de Blignières

Maitre de conférences en sciences de l'éducation à l’Université Paris-Dauphine

Table ronde - La recherche-action collective

Conclusion

Pascal Aubert

Coordinateur du Collectif Pouvoir d'agir

Ateliers

Participation des jeunes à l’action citoyenne

Objectif

Identifier les modalités de participation qui ont été expérimentées dans le cadre de projets d’intérêt général, les enseignements à en tirer, les impacts observés ou non sur la place des jeunes en tant que citoyens reconnus comme acteurs de la vie de la cité.

Témoins

La Fabrique du Monde Rural

Simon Besnard, président du MRJC (Mouvement rural de jeunesse chrétienne)

La Fabrique du Monde Rural du MRJC est gérée et animée par les jeunes. Elle a pour but d’accueillir les citoyens pour qu’ils puissent mûrir leur projet de vie et/ou leur projet professionnel. On y trouve un espace d’activités, d’initiatives, de formations et d’expérimentations. Ce projet permet d’offrir aux jeunes du monde rural les moyens d’agir sur le développement et l’animation de leur territoire, et ainsi de contribuer à leur propre intégration socioéconomique.

La Mission Locale de Pont-Audemer  (Haute Normandie)

Sébastien Anfray, conseiller à la Mission Locale ; Yoann Pennaven, fondateur de l’association Coup de pouce pour le Roumois ; Fabien Pastor, créateur d’association, ambassadeur de la parole des jeunes

Dans le cadre de son partenariat avec France Bénévolat, la Mission Locale a lancé un projet permettant à des jeunes qu’elle accompagne de vivre de premières expériences de bénévolat, sur des formats courts et des missions accessibles à tous. Certains des jeunes ont ainsi découvert le bénévolat et ont souhaité s’engager durablement dans des actions solidaires. Deux associations ont ainsi été déjà créées par des jeunes : l’une de solidarité entre jeunes du territoire, l’autre de solidarité avec les jeunes grecs.

Réseau Social atouts jeunes

Pierre-Luc Moreau, membre fondateur, et Ami Koita, membre de l’association

Le réseau social Atouts jeunes, en Seine-et-Marne, correspond à la mise en place d’un réseau social d’initiatives et d’informations de jeunes à partir de clips pour et avec les jeunes.

Restitution

Participation des jeunes à l’action publique

Objectif

Identifier les modalités de participation qui ont été expérimentées, les enseignements à en tirer, les impacts observés ou non sur la reconnaissance de la place et de la parole des jeunes dans l’espace public.

Témoins

Mission Locale de Blois

Thomas Prigent, directeur, et Thomas Boutry, jeune bénévole

La Mission Locale s’est engagée depuis la fin de l’année 2012 dans la recherche-action collective « Agir pour et avec les jeunes sur le territoire » avec la conviction qu’en se donnant les moyens de parler aux jeunes et de les écouter différemment, ils seront porteurs d’éléments d’analyse et de propositions importants à l’égard de leur situation et de leur place dans la société auprès d’un certain nombre d’interlocuteurs (élus, professionnels de l’insertion, financeurs de l’insertion, employeurs). Ils se sont pour cela appuyés sur quelques professionnels et ont lancé un appel auprès des jeunes qui a donné lieu à un renouvellement de la place des jeunes dans la Mission Locale mais a aussi initié une nouvelle manière d’agir des jeunes et de la Mission Locale sur le territoire, notamment avec le Service Jeunesse et le Conseil des jeunes de la ville.

Mission Locale Brest

Annabelle Lieck Sieng, Véronique Le Pen, conseillères en charge de la Garantie Jeunes et Alexandre Harel, volontaire en Service Civique, ancien jeune Garantie Jeunes et Romain Catalano, en Garantie Jeunes

La Mission Locale a profité de l’opportunité d’un nouveau dispositif expérimental, la Garantie Jeunes, offrant des espaces d’accompagnement en collectif pour initier des nouvelles manières d’associer les jeunes comme acteurs de cet accompagnement. Réunissant chaque groupe au démarrage de leur parcours en Garantie Jeunes, les jeunes sont amenés à construire leur propre charte de fonctionnement et à faire part de leurs envies et projets. Cela modifie la posture du jeune mais aussi du conseiller. Une des premières initiatives concrètes que la Mission Locale  a pu repérer et soutenir est un blog collaboratif élaboré et animé par les jeunes eux-mêmes, qu’ils envisagent d’ouvrir aux employeurs.

Le Parlement libre des jeunes (Rhône-Alpes)

Carine Awong, membre du Parlement libre des jeunes 

Le Parlement libre des jeunes est une expérience de démocratie directe mobilisant des jeunes invités à s’exprimer, proposer ou revendiquer mais aussi à s’organiser collectivement pour conquérir ou préserver des droits économiques et sociaux. Initié par des associations de Rhône-Alpes, il s’agit d’un mouvement autonome de jeunes, qu’ils viennent des quartiers populaires ou des campagnes, qu’ils soient étudiants ou sans qualification, visant à faire entendre leurs colères, leurs espoirs ou leurs rêves, prendre confiance en leur capacités, s’unir et s’organiser collectivement pour améliorer leurs conditions de vie et leur accès au monde du travail.

Restitution

Participation des jeunes dans les organisations institutionnelles

Objectif

Il s’agit d’identifier les modalités de participation qui ont été expérimentées dans les organisations, notamment dans les Missions Locales, les enseignements à en tirer, les impacts observés ou non sur le fonctionnement des organisations dans leurs instances et le fonctionnement courant.

Témoins

Mission Locale de Nord-Essonne

Cécile Creuze, Chargée de projet et Gwendal Le Galludec, jeune salarié en emploi d’avenir

La Mission Locale de Nord-Essonne s’est engagée dans la recherche-action collective « Agir pour et avec les jeunes sur le territoire » depuis 2012, avec l’objectif ambitieux de changer le prisme porté sur la jeunesse la représentant comme un problème, la posture des professionnels dans l’accompagnement des jeunes, le paradigme en vigueur sur la culture du résultat en contradiction avec la notion d’accompagnement. Ils se sont lancés pour cela sur 3 pistes d’action, la promotion des espaces de parole et d’échange d’expériences entre les jeunes dans les différents temps de l’accompagnement, le déploiement des collectifs (nombre et thématiques) au sein de la Mission Locale, la création d’un conseil consultatif des jeunes à la Mission Locale. La place des jeunes est désormais visible dans le quotidien de la Mission Locale mais également dans les instances : en Assemblée générale, ce sont désormais les jeunes avec les professionnels qui présentent l’activité de la Mission Locale.

Mission Locale de Lorient

Fabienne Poher, conseillère, et Alexandra Chalvin, jeune membre du comité d’usagers Agit’acteurs, Mission Locale

Le comité d’usagers de la Mission Locale, Agit’acteurs, a été créé en décembre 2012 et est une composante essentielle du projet de structure 2012-2015. Il est constitué d’une dizaine de jeunes du Pays de Lorient, tous accompagnés par les conseillers de la Mission Locale. Les objectifs du comité d’usagers : porter la parole des jeunes accompagnés par la Mission Locale ; mieux identifier les attentes, besoins, envies des jeunes inscrits, pour contribuer à l’amélioration de la qualité de l’offre de services ; montrer une image différente des jeunes par l’engagement citoyen ; impulser des actions innovantes.

Association Technowest Logement Jeunes (FJT/Mérignac)

Anaïs Mestraud, animatrice et Evanne Jeanne Rose, secrétaire au bureau du FJT (collège jeunes)

L’action socio éducative portée au sein des associations Habitat Jeunes s’appuie sur les besoins, attentes et initiatives des jeunes résidents. La participation des jeunes aux actions qui les concernent, tant en termes de définition des projets que d’animation des actions, est un principe fondamental de la démarche d’éducation populaire portée par les associations Habitat Jeunes. Dans ce cadre, l’association Technowest logement jeunes a intégré un collège « jeunes » au sein de de sa gouvernance. L’engagement des jeunes résidents dans les instances se fait sur la base du volontariat et l’animateur du foyer accompagne leur démarche. Les jeunes prennent ainsi part aux décisions qui relèvent de l’organisation et des orientations de l’association.

Le Forum Français de la jeunesse

Bertrand Coly, Forum français de la jeunesse, Secrétaire général du MRJC

Le Forum Français de la jeunesse (FFJ) s’est créé le 20 juin 2012. Il vit par la volonté des principales organisations gérées et animées par des jeunes de voir la jeunesse prendre la parole afin de faire avancer le débat public. L'un des principes fondateurs du MRJC, organisation de jeunesse membre du FFJ, est un principe de transformation sociale marquant sa volonté de peser sur les rapports sociaux. C'est donc pour renforcer sa capacité à agir sur les politiques publiques que le Mouvement a toujours fait le choix d'être une seule association organisée au niveau national. Le MRJC est géré et animé par des jeunes de 13 à 30 ans. Les administrateurs, comme les permanents du national au local, sont tous des militants locaux provenant de différentes régions. La moyenne d'âge de son conseil d'administration actuel est de 25 ans.

Restitution

Conclusion

Guy Cauquil

Professeur associé de management public à l'IEP de Bordeaux

Cécile Van de Velde

sociologue, maitre de conférences à l’EHESS

Claire Fabre

directrice de l’institut Bertrand Schwartz

Portfolio

Actes